Top 10 des activités à découvrir en Bretagne intérieure

La Bretagne intérieure, terre bucolique et pleine de mystères, est propice aux activités de pleine nature. Voici quelques idées pour découvrir notre jolie Bretagne remplie de charme et d’histoire.

En Bretagne, on a la mer, mais pas que ! La Bretagne intérieure, terre bucolique et pleine de mystères, est propice aux activités de pleine nature. Randonnée pédestre, vélo, paddle, équitation, balade contée, découverte du patrimoine, canaux….Il y a une multitude de lieux et d’activités à découvrir.

Voici quelques idées pour découvrir notre jolie Bretagne remplie de charme et d’histoire, au plus proche de la nature.

1. Parcourir la Rance à vélo, de Rennes à Saint-Malo

Cette balade s’étend sur environ 110 km. Sur le parcours, vous pourrez découvrir 3 jolies villes (Rennes, Dinan et Saint-Malo) ainsi que la Bretagne intérieure verdoyante. Si vous souhaitez allonger l’itinéraire, c’est tout à fait possible. Ce parcours fait parti de la Voie 2 Bretagne à vélo, qui rejoint Redon à la cité corsaire de Saint-Malo. À vos guidons !

Pour plus d’informations :
Trajet Saint-Malo Redon via Rennes

Saint-Samson-sur-Rance – Crédit photo : Emmanuel Berthier

2. S’imprégner des légendes et mythes bretons lors d’une balade contée en forêt de Brocéliande

Le Val sans retour, l’église du Graal, l’arbre d’Or, le tombeau de Merlin, la Fontaine de Barenton, l’étang du Miroir aux Fées… Ça fait rêver non ? Laissez vous guider par votre conteur sur les sentiers de la forêt de Brocéliande, le long des ruisseaux, à pieds, à vélo, en calèche : à vous de choisir ! Mais attention, vous serez accompagné des esprits de la forêt, des fées et des korrigans. Alors ouvrez bien les yeux et éveillez vous à l’enchantement de la forêt !!

Pour plus d’informations :
Office de Tourisme de Bretagne
Tourisme Brocéliande
Vacances à Brocéliande

Lac du Trémelin – Crédit photo : Donatienne Guillaudeau
Crédit photo : Emmanuel Berthier

3. Randonner sur l’un des GR

Les GR bretons s’étendent sur près de 6000 kms. Il y a donc de quoi découvrir ! L’avantage des sentiers bretons est qu’ils sont accessibles à tout type de marcheur, du débutant au plus aguerri. Les parcours traversent des paysages très variés : villes et villages, forêts, lacs, champs et plaines, petites cités de caractère, landes, canaux, mer… Il y en a pour tous les goûts !

Voici les différents GR que vous pouvez retrouver en Bretagne :
GR34 : le sentier des douniers, du Mont Saint Michel à Saint-Nazaire (élu GR préféré des français en 2018)
GR37 : du Mont Saint Michel à la Presqu’île de Crozon, en passant par Brocéliande et les Monts d’Arrée
GR38 : de Redon à Douarnenez
GR39 : du Mont Saint Michel à Guérande, via Rennes
GR Pays : traversée de différents Pays, Malouin, Bigouden, Vannes-Lanvaux, Iroise….(balisage jaune et rouge, ces GR sont destinés à valoriser une région par sa culture, son patrimoine ou ses paysages)

Il ne vous reste plus qu’à enfiler de bonnes chaussures !

Pour plus d’informations :
Carte des GR en Bretagne

Crédit photo : L’oeil de Paco

4. Se laisser bercer par la douceur du Blavet à bord d’un cahotier

Le cahotier, vous connaissez ? Il s’agit d’un bateau historique des canaux de Bretagne, une péniche à fond plat qui servait autrefois à transporter les pierres de carrières le long de la Vilaine.

Où trouver ce cahotier ? À la maison éclusière de Saint-Nicolas-des-Eaux à Pluméliau. Véritable maison sur l’eau, ce bateau rénové possède toutes les commodités nécessaires, et même un poêle à bois pour se réchauffer lors des froides soirées d’hiver ! Le bateau se loue à la nuitée, au week-end ou pour la semaine. Bateau sans permis, il est possible de naviguer le long du Blavet en pleine liberté ! Au cours de la navigation, vous longez le haras et les Forges d’Hennebont, les écluses de Kerponner, Saint-Gérand, Saint-Gonnery, la chapelle du Gohazé à Saint-Thuriau, et le village de l’An Mil à Melrand. Et c’est possible, même sans avoir le pied marin !

Pour plus d’information :
Aventure Fluviale

Le cahotier de Saint-Nicolas-des-Eaux – Crédit photo : Emmanuel Berthier

5. Faire l’ascension du Mont Saint-Michel-de-Brasparts et profiter d’une vue à 360°

Le mont Saint-Michel de Brasparts est l’un des sommets de la chaîne des Monts d’Arrée, culminant à 380 mètres. Cependant, le sommet le plus haut de Bretagne est détenu par Le Roc’h ruz qui culmine à 385 mètres.

En haut du mont Saint-Michel-de-Brasparts se dresse la chapelle Saint-Michel. Avant sa construction au 17ième siècle, cet endroit fut un lieu de culte druidique, dédié au Dieu celte Belenos, dieu du soleil.

Ce point culminant offre une vue à 360° sur la nature environnante. Les jours de beau temps, on peut apercevoir au loin la baie de Morlaix. La vallée est revêtue d’immenses étendues de landes, associées aux tourbières, marais, lacs et crêtes rocheuses, que l’on nomme le Yeun Elez. Il s’agit d’une ancienne zone de marécage qui abriterait un marais sans fond, le Youdig, l’une des portes de l’Enfer. C’est ici que l’on venait rejeter en enfer les âmes mauvaises qui hantaient les vivants, selon les légendes bretonnes. Quoiqu’il en soit, le paysage est incroyable, quasi-lunaire. On imagine rarement la possibilité de trouver ce type de panorama quand on pense à la Bretagne. Et pourtant, le spectacle vaut vraiment le détour !

Pour plus d’informations :
Monts d’Arrée Tourisme
Randonnée dans les Monts d’Arrée

La Chapelle Saint-Michel – Crédit photo : Emmanuel Berthier

6. Bouger la Roche Tremblante de 137 tonnes et descendre dans la Grotte du Diable

Direction le Huelgoat (le bois-d’en-haut en breton), commune nichée au cœur des Monts d’Arrée et du Parc naturel régional d’Armorique, dans le Finistère. Berceau de légendes et de mystères (comme beaucoup d’endroits en Bretagne, vous l’aurez compris !!), la forêt du Huelgoat est connue pour ses incroyables amas de chaos rocheux entre lesquels se glisse la rivière d’Argent.

La Roche Tremblante, pourquoi la nomme-t-on ainsi ? Cette immense pierre de plus de 100 tonnes, 7 mètres de long et 3 mètres de hauteur, oscille légèrement par une simple pression. Même un enfant peut y parvenir. Encore faut-il trouver comment se placer et à quel endroit appuyer ! Avec un peu de patience et à tatillon, vous relèverez le défi !

Ensuite, je vous suggère une petite balade dans la forêt où, chemin faisant, vous trouverez de nombreux sites de légendes :
le camp d’Artus : ici se cacherait le trésor de Merlin l’Enchanteur
la grotte d’Artus : lieu où auraient dormi les chevaliers de la Table Ronde
la Mare aux Fées : c’est près de cette mare que les druides pratiquaient leurs rituels au Vième siècle, alors qu’ils se réfugiaient dans le forêt pour échapper aux persécutions chrétiennes.
– et aussi le Ménage de la Vierge, la Grotte du Diable, la Mare aux Sangliers ou encore le gouffre et sa jolie cascade

Pour plus d’informations :
Tourisme Finistère
Monts d’Arrée Tourisme

La Roche Tremblante – Crédit photo : Emmanuel Berthier
Les chaos rocheux du Huelgoat – Crédit photo : Emmanuel Berthier

7. Parcourir la vélodyssée de Josselin à Redon en passant par Malestroit

Ce parcours est idéal pour découvrir tranquillement de belles cités de caractère telles que Josselin et Malestroit, tout en longeant le canal de Nantes à Brest. Faites une pause pour visiter les ruelles de Josselin et son superbe château. À Malestroit, surnommée la perle de l’Oust, marchez dans ses ruelles pavées et observez les maisons à pans de bois.

Entre Peillac et Redon, n’hésitez pas à faire un petit détour par La Gacilly. De juin à fin septembre, ce charmant village habille ses murs et jardins en galerie photographique, et ce, depuis 2003. La Gacilly est devenue le siège du plus grand festival photo de plein air en France. Un rendez-vous à ne pas manquer ! Profitez-en pour vous promener dans les jolies petites rues piétonnes, découvrir les boutiques des artisans, et flâner dans le Jardin Botanique d’Yves Rocher. Un joli programme !

Le parcours : Josselin – Peillac, 46 kms ; Peillac – Redon, 18 kms

Pour plus d’informations :
Office de Tourisme

Le château de Josselin – Crédit photo : Emmanuel Berthier
Malestroit – Crédit photo : Emmanuel Berthier

8. Randonner à cheval dans les forêts bretonnes

Quel meilleur compagnon que le cheval pour découvrir la Bretagne intérieure ? Laissez vous bercer par le rythme de ses sabots foulant la terre humide du sous-bois, sa respiration, son allure. Si vous souhaitez randonner à cheval, je vous suggère de faire appel à un centre comme celui-ci, qui respecte les besoins de l’animal : chevaux montés sans mors, qui vivent pieds nus en troupeau, dans un lieu de liberté. Une approche éthologique qui me tient particulièrement à cœur. Alors, c’est parti pour de belles chevauchées ?

Pour plus d’informations :
Circuits de randonnée équestre

Saint-Thégonnec – Crédit photo : Simon Bourcier

9. S’initier à l’escalade sur l’Île aux Pies

Classé grand site naturel, le site de l’Île aux Pies s’étend en un chapelet d’îles au confluent du canal de Nantes à Brest et de l’Oust. Falaises, marais, landes et forêts se rencontrent pour former un paysage unique. À la limite entre le Morbihan et l’Ille-et-Vilaine, l’île aux Pies offre la possibilité de pratiquer différentes activités, sur l’eau, les sentiers, ou la roche, avec notamment l’escalade. Celle-ci se pratique du côté de Saint-Vincent-sur-Oust, l’un des sites d’escalade les plus réputés de Bretagne. Novices ou experts, ces parcours sont adaptés à chacun, sous la supervision d’un moniteur. D’autres activités sont proposées pour toute la famille, telles que l’accrobranche, le tir à l’arc, le canoë-kayak, la tyrolienne, le stand-up paddle… De quoi ravir petits et grands !

Pour plus d’informations :
L’Île aux Pies
Activités à l’Île aux Pies

L’ile aux Pies – Crédit photo : Franck Hamel

10. Se rendre au Saut du Chevreuil dans la petite Suisse bretonne

Mais où se situe cette petite Suisse bretonne d’après vous ? La forêt de Quénécan, ça vous dit quelque chose ?

La forêt de Quénécan est une forêt qui se situe dans le Morbihan et les Côtes d’Armor, simplement séparés par le petit ruisseau des Forges. Ici, c’est une vraie bouffée d’oxygène, de pleine nature. La faune et la flore y sont riches. Au fil des saisons, les paysages se transforment, se muent. En vous promenant dans la forêt, après avoir enjambé quelques petits cours d’eau, vous arriverez au Saut du Chevreuil, point culminant de la forêt, à 283 mètres. Je vous suggère de continuer la balade jusqu’aux Forges des Salles, ancien village sidérurgique, ainsi que l’abbaye de Bon Repos, construite au 12ième siècle puis tombée en ruines. Aujourd’hui, elle accueille de nombreuses expositions d’art contemporain. Sans oublier le lac de Guerlédan, le plus grand lac (artificiel) de Bretagne. C’est un secteur à ne pas manquer !

Pour plus d’informations :
Les Forges et la forêt
Spectacle son et lumière à l’abbaye

Lac de Guerlédan – Crédit photo : Emmanuel Berthier
Abbaye cistercienne de Bon Repos – Crédit photo : Simon Bourcier

J’espère que ce top 10 des activités en pleine nature à découvrir en Bretagne vous a plu, n’hésitez pas à partager et commenter. Je serais ravie de lire vos conseils, retours d’expérience ou de répondre à vos questions ! Ken tuchant !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :